Date : Semaine du 24 au 28 avril 2017

Lieu(x) : Alps Design Lab à Grenoble & Parc de la future Grange des Maths à Varces-Allières-et-Risset

22 participants :
  • 14 étudiants en résidence à l'Alps Design Lab (1 INP, 2 DSAA La Martinière, 2 ENSCI, 2 L3 UPMC, 3 L1 + 3 L2 UGA, 1 ENSAG)
  • 2 étudiantes ENSCI (viennent pour le workshop)
  • 6 étudiants du DPEA Design et Innovation pour l'Architecture (ENSAG)

Sujet et approche

Pour ce projet, l'UGA propose d'aborder cette fois-ci les mathématiques, et d'installer des dispositifs pour une exposition permanente en extérieur, dans un parc entourant la Grange des Maths à Varces-Allières-et-Risset, lieu de vulgarisation et de sensibilisation à la démarche mathématique. Il s'agira de mettre en forme et de donner une incarnation physique, viable et réalisable à des contenus a priori théoriques, d'aborder l'esthétique des mathématiques et de lui donner une incarnation physique.

L'approche attendue sera donc d'aller plus loin que d'élaborer une scénographie « conventionnelle », qui prendrait place dans un parc. En effet, il ne s'agira pas seulement d'imaginer des dispositifs/supports d'exposition, mais véritablement de penser l'incarnation et la mise en scène d'objets plutôt théoriques, qui n'ont a priori pas d'échelle ni de matérialité pré-définies. Ce sera donc l'opportunité de matérialiser le contenu même d'une exposition permanente, afin qu'elle soit véritablement en phase avec l'environnement qui l'accueille. Les étudiants seront donc amener à envisager autrement ces figures géométriques tridimensionnelles, en identifiant quelles sont les échelles pertinentes à donner, en mettant l'accent sur les différentes caractéristiques formelles à exploiter, en donnant un sens supplémentaire à ces objets à des fins plastiques, manifestes, d'usage, paysagères, pédagogiques, ludiques... (objets pressentis : Gömböc (solide à un seul point d'équilibre stable), Tore Plat, Rhombicuboctaèdre de Leonard de Vinci, Représentations de fonctions complexes, ...)

Il sera donc proposé aux étudiants d'aborder dans un premier temps les objets à exposer, en s'appuyant sur des interventions et descriptions accessibles de chercheurs/mathématiciens/ scientifiques, afin d'en comprendre l'histoire, la démarche, le principe... pour mieux en imaginer les possibles incarnations physiques, et les premiers concepts d'exposition.
Dans un second temps, après visite du lieu, il sera demandé de reconsidérer ces premières idées et de les contextualiser précisément, afin de formuler des propositions d'aménagement et d'occupation de l'espace.

Plaquette

A la fin de cette semaine, cinq projets ont été présentés. Le public varié, collègues universitaires, membres de l’association La Grange des Maths, a unanimement salué la qualité de la réflexion et le travail menés par les étudiants en si peu de temps.
Trois étudiants ont travaillé en stage en juillet, pour approfondir l’un des projets en tenant compte des réactions des partenaires, La Grange des Maths et la commune de Varces-Allières-et-Risset.

Le résultat de ces stages a été présenté aux partenaires et nous étudions ensemble la réalisation et la mise en place d’une partie de ce projet.