Les enseignements du parcours Physique Recherche se situent dans la continuité des spécialités Mathématiques et Physique-Chimie du programme de terminale.


Finalité du parcours Physique Recherche et public concerné
Ce parcours est proposé aux étudiant·e·s qui souhaitent s’orienter vers la recherche en physique, fondamentale ou appliquée, à l’issue de la licence, et intégrer le magistère de physique en 3ème année de licence et en master.
Ce parcours peut également être pertinent pour les étudiant·e·s qui voudraient simplement mieux connaître la réalité de la recherche, par exemple pour préciser leur choix d'orientation, ou qui voudraient découvrir la diversité des thématiques de recherche de la discipline.
Il peut enfin être utile à toute personne souhaitant acquérir des compétences en analyse et synthèse, développer son esprit critique et ses aptitudes au débat argumenté, ou mieux s'approprier le calcul formel en le pratiquant de façon accrue. En effet ces éléments ne sont pas seulement des caractéristiques nécessaires à la pratique de la recherche, ce sont également des compétences à faire valoir dans un CV, et qui peuvent favoriser la réussite des études elles-mêmes, y compris lorsque la recherche n'en est pas la finalité.

Prérequis
Le parcours Physique Recherche s'adresse à des étudiant·e·s disposant de basses suffisamment solides en mathématiques et physique pour pouvoir aborder sereinement des études longues.
Outre une bonne maîtrise des matières scientifiques, une certaine aisance dans d'autres matières (en particulier, en anglais) sera appréciée pour rejoindre le parcours sélectif.
De bonnes capacités d'abstraction, de la rigueur, de bonnes qualités d'expression écrite et orale, de la curiosité et de la motivation seront des atouts pour la réussite dans ce parcours.

Compétences visées
Le parcours Physique Recherche ne vise pas seulement à l'acquisition du savoir disciplinaire nécessaire pour la poursuite des étudies en physique. Il s'agit aussi de développer, grâce à des enseignements spécifiques, des compétences qui sont moins profondément, voire pas du tout, abordées dans les enseignements classiques.
Parmi ces compétences particulières, on peut citer :
  • apprendre, modéliser, analyser ses résultats, confronter théorie et expérience ;
  • aborder les niveaux élevés de la taxonomie de Bloom (analyse et synthèse) ;
  • s'exprimer clairement et rigoureusement ;
  • s'exercer au débat argumenté, développer un esprit critique ;
  • stimuler la curiosité et la créativité ;
  • développer son indépendance au travail.
Mais les étudiant·e·s prennent aussi de l'aisance en calcul formel et améliorent leurs compétences en anglais scientifique.

Spécificités du contenu
Les enseignements disciplinaires (mathématiques, physique, ...) sont identiques à ceux du portail de L1 Physique, Chimie, Mécanique, Mathématiques (L1 PCMM) et du parcours de L2 Physique-Mécanique (L2 PM). En informatique, l'accent sera mis sur des savoirs et méthodes utilisées en recherche.
Pour pouvoir aborder également les compétences mentionnées plus haut, des enseignements spécifiques au parcours Physique Recherche ont été créés. Du coup, certains des enseignements d'ouverture des parcours de L1 PCMM et L2 PM - Chimie générale, Découverte du génie civil, Gravimétrie, géodésie et géothermie - ne sont pas accessibles, et l'étudiant·e qui souhaiterait changer d'orientation devra faire son choix un semestre plus tôt qu'un·e étudiant·e du parcours "standard".
Ces enseignements spécifiques visent à :
  • présenter ce qu'est la recherche :
    • comprendre ce qu'est la démarche scientifique
    • se familiariser avec le contexte de la recherche, avoir un aperçu de ce que peut être la vie quotidienne d'un·e chercheur·se
    • prendre conscience de la diversité des thématiques et des façons d'être chercheur ou chercheuse
  • Faire vivre ce qu'est la recherche :
    • inventer un problème, le modéliser, l'aborder théoriquement ou expérimentalement
    • expérimenter le débat argumenté
    • aborder un contenu disciplinairement nouveau
    • voir ce qu'est un laboratoire et y faire une activité
  • Donner les compétences nécessaires pour aborder la recherche(voir ci-dessus).

Description des enseignements :
Comme pour les autres parcours, les Travaux Dirigés sont faits en classe de trente deux étudiant·e·s, et les Travaux Pratiques en demi-groupes. C'est le cas aussi des enseignements spécifiques au parcours Physique-Recherche. Par ailleurs, les enseignements à l'université sont dispensés par des enseignant·e·es-chercheur·euse·s travaillant dans des laboratoires : ce sont les personnes les mieux à même de parler de la recherche, puisqu'elles la pratiquent au quotidien !
  • Enseignements spécifiques au parcours Physique-Recherche, en L1 :
    • Présentation du monde de la recherche et visite de laboratoire
    • Séminaires réalisés par des chercheur·euse·s à propos de leur sujet de recherche
    • Projet de recherche expérimentale (6 ECTS) : introduction à la modélisation de problèmes de physique, conception et montage d'expériences, apprentissage de la rédaction d'un article scientifique
  • Enseignements spécifiques au parcours Physique-Recherche, en L2 :
    • Séminaires réalisés par des chercheur·euse·s à propos de leur sujet de recherche
    • Introduction à l'astrophysique (3 ECTS) : étude de la rotation des étoiles, présence d'une masse noire, effet Doppler, dynamique petits corps dans le système solaire, gravitation,... et critique de l'actualité astro telle que relayée par les médias
    • Initiation à l'observation astronomique
    • Projet de recherche théorique (3 ECTS) : transformation d'un concept fondamental en équation, création d'un thème de recherche et exploration de celui-ci, modélisation et analyse de résultats, apprentissage de la conférence scientifique et du questionnement par les pair·e·s
    • Synthèse écrite et orale, en anglais, de recherches scientifiques</strong> (3 ECTS) : approfondissement de la méthode de recherche bibliographique, de la rédaction en LaTeX d'un article scientifique et de la réalisation d'un exposé oral, en langue anglaise, exploration d'un sujet de recherche et entretien avec un·e chercheur·euse au sujet de ses travaux
    • Travaux Pratiques dans un laboratoire sur des installations de recherche, encadrés par un·e chercheur·euse
    • Stage d'un mois en laboratoire (comme les stages d'excellence)

Programme détaillé des enseignements et de la formation

(il est possible d'obtenir plus d'informations sur chaque Unité d'Enseignement en cliquant sur le sigle de l'UE)

Unités d'Enseignement à choix

Débouchés et passerelles

Le parcours Physique-Recherche se poursuit logiquement par une L3 Physique accompagnée du magistère de Physique, puis par un Master dans le domaine de la Physique, à l'issue duquel l'étudiant·e pourra choisir de continuer en thèse.

L'accès au magistère n'est pas réservé aux étudiant·e·s ayant suivi le Parcours Recherche, et avoir suivi ce parcours ne donne pas accès de droit au magistère. Mais un·e étudiant·e ayant fourni un travail sérieux pendant les deux années du parcours a toutes les chances de pouvoir intégrer ce magistère.

Il est aussi possible de changer d'orientation, soit à la fin de la L2, en intégrant la L3 Mécanique, voire en postulant en fin de L2 ou de L3 à une école d'ingénieurs, soit pendant les deux premières années de Licence.

Du fait du remplacement de certains enseignements par les UE spécifiques au parcours Physique-Recherche, certaines bifurcations possibles dans le parcours standard (L1 Physique Chimie Mécanique-Mathématiques, L2 Physique-Mécanique) ne le sont pas pour un·e étudiant·e du parcours Physique-Recherche. Cependant, l'étudiant·e peut à tout moment rejoindre le parcours standard.

Les bifurcations vers les parcours Sciences de la Terre et de l'environnement (STE) et Génie civil (GC) sont par exemple possibles tant que l'étudiant·e quitte le parcours Physique-Recherche avant le second semestre de la L2, et l'accès au parcours Maths est possible en fin de L1.

L'accès à la L2 Physique-Chimie (PHC) ne reste possible qu'en quittant le parcours Physique-Recherche à la fin du premier semestre de L1.